Disparition de Michel Cartier

L’Afec a la grande tristesse d’annoncer le décès de Michel Cartier, ancien directeur d’études à l’EHESS, grand contributeur de la Revue bibliographique de sinologie dont la renommée lui dut beaucoup, et qui fut le second président de l’Afec de 1984 à 1988.

Les collègues et anciens étudiants de Michel Cartier se rappellent un homme aussi cordial que sympathique, dont l’érudition n’avait d’égale que sa curiosité, sans limite. Sa réflexion sur la Chine le portait toujours à placer ce qu’il y étudiait en comparaison ou en relation avec les autres pays de la région ; la Chine n’était pas un tout mais faisait partie d’un tout bien plus étendu, qu’il embrassait aussi bien dans les domaines scientifique que littéraire ou encore cinématographique. Ses idées ont inspiré non seulement les sinologues mais également leurs collègues travaillant sur le Japon et la Corée ; nombreux sont les chercheurs qu’il a contribué à former ainsi directement ou indirectement.